Aller au contenu

Hackathon « Objets interactifs » : Geek wanted !!!

Publié dans T'HakaVoir

Bonjour à tous,

  Suite à la présentation d’hier soir au Fablab de Toulouse « Artilect », l’Hackathon commence !

  Formez votre équipe et tentez de gagner le concours qui récompensera les meilleures réalisations au printemps 🙂

  A vous de jouer !

Voici le flyer que nous avons distribué au lien suivant : New Hackathon ! N’hésitez pas à le diffuser autour de vous 😉

Pour tous les passionnés qui veulent aider à monter un projet en faveur de l’accessibilité pour les déficients visuels en donnant seulement quelques heures de leur temps, voici la liste des projets ci-dessous :

 – Atelier « Chronos » : frise chronologique 3D connectée (ex : courants littéraires, historiques ou esthétiques) à créer en 3D avec textures différentes par bloc de la frise afin de manipuler la notion de temps. Il s’agit de passer d’une échelle à une autre (siècles, ères, années, etc.) avec pour support des notions scolaires par exemple. Il serait également imaginable de pouvoir emboîter les périodes comme des poupées russes. Par exemple, la poupée la plus grande correspondrait à un siècle et la petite poupée correspondrait à une heure. Chaque période étant connectée à l’aide d’une technologie permettant de faire du prototypage rapide (Makey Makey, par exemple) pour donner une explication de l’ère ou du courant correspondant.

– Atelier « Conte sensoriel » : associer des expériences tactiles et sonore au conte par le toucher des objets 3D et/ou relief connectés sur un livre cousu. L’interactivité pourrait être fournie par le Lilypad par exemple. Par exemple, lors de la lecture d’un conte, le train en relief fait tchou-tchou.

– Atelier « Géométrie » : des parties d’une forme géométrique (rectangle, carré, etc.) sont rendues interactives à partir de la Touch Board. en donnant le nom de chacun

e des parties lorsque l’élève la touche. Par exemple, donner le nom des angles ou des côtés d’un rectangle. Néanmoins, la Touch Board ne peut connecter que 12 éléments, ce qui limite l’atelier. L’enseignant souhaiterait avoir davantage de possibilités de connexion avec une technologie plus performante du type Raspberry Pi, par exemple.

– Atelier « Alphabet » : les lettres braille ont été imprimées sur un carré en bois et rendues interactives à partir de sons enregistrés au préalable par les enfants déficients visuels de sa classe. Néanmoins, l’enseignante a le même problème que l’atelier « Géométrie ».

– Atelier « Locomotion » : créer en 3D les éléments repères importants comme la chaussée, les places de parking, le manège du jardin, etc., et les connecter pour exprimer le nom de chaque objet, des bâtiments, lancer le son du manège, etc., pour l’apprentissage du déplacement dans le quartier de l’IJA dont le jardin des plantes.

– Atelier « Initiation à l’éducation sexuelle » : créer en 3D l’appareil génital de la femme (ovaires, trompes de Fallope, etc.). Chaque partie étant connectée permet de donner le nom et une explication sur la zone concernée, voir plus (moyens de contraception par exemple).

– Atelier « Collaboration » : avec les adolescents pour créer ensemble des objets 3D connectés pour représenter un quartier de Toulouse (par exemple, le march

é de Victor Hugo avec les sons associés enregistrés par eux-mêmes). Le but de l’atelier étant que ce travail pourra servir à d’autres groupes d’enfants de l’institut.

–  Atelier « Boîte à rythme corporelle » : associer certaines parties du buste de l’enfant à un son précisant le nom de la partie touchée (par exemple, épaule) afin qu’il apprenne les différentes partie de l’anatomie et prenne conscience de son corps. Pour cela, un tee-shirt a été créé à partir d’un Lilypad et du fil conducteur qui est cousu jusqu’aux parties du buste souhaitées (épaule, cœur, ventre). Il est même envisagé d’aller plus loin en élaborant une chorégraphie avec toute la classe pour qu’ils apprennent la synchronisation. Par exemple, lorsqu’un enfant touche l’épaule, le second sait qu’il doit toucher le cœur.

– Atelier « Géo » : Créer en 3D les pays de l’Europe ou du monde de différentes tailles selon leur PIB ou une autre donnée et connecter chaque objet afin qu’il donne une explication de la donnée du pays en question.

 – Atelier « Communication » : trouver un moyen pour permettre aux enfants avec des troubles cognitifs d’exprimer une demande, répondre à une sollicitation extérieure, exprimer un sentiment, une envie. Pour cela, l’idée serait d’utiliser la communication visuelle et en particulier l’orientation du regard et la désignation par le regard pour exprimer  le désir d’objet « montrer avec les yeux » ce que veut l’enfant, mais aussi un souhait, un sentiment, une envie. Ainsi, il s’agirait d’adapter et faire varier les supports (images, photos, objets du quotidien, images exprimant des sentiments, etc.). Il serait imaginable que l’outil interactif, à l’aide de caméras qui seraient situées sur les objets ou les images proposées qui capteraient le regard, permettrait de répondre à la désignation visuelle en indiquant le nom de l’objet, de la personne ou de l’action. On pourrait alors proposer un imagier interactif qui permettrait de répondre aux besoins quotidiens des jeunes déficients visuels  et non verbaux et d’assurer ainsi une communication non verbale.

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à proposer vos propres idées en m’écrivant avec l’encart à droite de la page ou pour me demander davantage de détails sur un projet !

A très vite 🙂

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *