Aller au contenu

Cérémonie « T’Hacka Voir »

Publié dans T'HakaVoir

 Bonjour à tous,

  L’événement « T’Hacka Voir » a été une réussite !

 Six beaux projets ont été présentés au sein de l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse devant une centaine de personnes, principalement des enseignants et formateurs spécialisés de l’IJA.

1. Projet « Conte sensoriel »

Mené par la transcriptrice « Nathalie Bedouin » et son équipe, il avait pour objectif d’associer des expériences tactiles et sonores à une conte.  Des objets imprimés  et/ou des textures sont cousus sur un livre en tissu, et déclenchent des sons lorsque le lecteur les manipule.

Par exemple, le train en relief fait « tchou-tchou ».

  

2. Projet « Echelles de grandeur »

Ce projet a été mené par l’enseignante spécialisée « Anne Lorho » et son équipe. Objectif: donner une idée de la taille (la hauteur ou la largeur) d’un objet très grand grâce à la durée ou l’intensité d’un son.

 

3. Projet « Chronos »

Ce projet a été mené par l’enseignante spécialisée « Céline Barbancey » : frise chronologique 3D connectée (ex : courants littéraires, historiques ou esthétiques) à créer en 3D avec textures différentes par bloc de la frise afin de manipuler la notion de temps. Il s’agit de passer d’une échelle à une autre (siècles, ères, années, etc.) avec pour support des notions scolaires par exemple. Il serait également imaginable de pouvoir emboîter les périodes comme des poupées russes. Par exemple, la poupée la plus grande correspondrait à un siècle et la petite poupée correspondrait à une heure. Chaque période étant connectée à l’aide d’une technologie permettant de faire du prototypage rapide pour donner une explication de l’ère ou du courant correspondant.

 

4. Projet « Boîte à rythme corporelle »

Mené par l’éducateur « Mounir Sougtani » : associer certaines parties du buste de l’enfant à un son précisant le nom de la partie touchée (par exemple, épaule) afin qu’il apprenne les différentes partie de l’anatomie et prenne conscience de son corps. Pour cela, un tee-shirt a été créé à partir d’un Lilypad et du fil conducteur qui est cousu jusqu’aux parties du buste souhaitées (épaule, cœur, ventre). Il est même envisagé d’aller plus loin en élaborant une chorégraphie avec toute la classe pour qu’ils apprennent la synchronisation. Par exemple, lorsqu’un enfant touche l’épaule, le second sait qu’il doit toucher le cœur.

  

5. Projet « Géométrie »

Mené par l’enseignant spécialisé « Abdelghani Benabdallah » : modéliser les pièces du dessin réalisé par les enfants déficients visuels en classe afin d’obtenir ces pièces en 3D pour que les enfants puissent les assembler. L’intéreactivité pourrait être ajoutée pour donner le nom de la pièce et la façon de l’assembler avec les autres pièces. Ex : une charette.

  1. Projet « Collaboration »

Mené par l’éducateur « Mathieu Malhaire » : avec les adolescents pour créer ensemble des objets 3D connectés pour représenter un quartier de Toulouse (par exemple, le marché de Victor Hugo avec les sons associés enregistrés par eux-mêmes : manège, bruit du marché, voiture, camion, bus, etc.). Le but du projet étant que ce travail pourra servir à d’autres groupes d’enfants de l’institut.

Tous ces projets ont été présentés, à la suite de quoi un vote a été organisé.

Durant la cérémonie de remise des prix, tous les participants ont été récompensés avec une carte micro SD (16GB).

Pour ne pas faire durer plus longtemps le suspense : le grand gagant est le projet « Boîte à rythme corporelle » mené par l’éducateur « Mounir Sougtani » 🙂

Chaque personne de l’équipe gagnante a reçu une carte Raspberry Pi. On espère que cette carte permettra de développer un nouveau protoype à venir nous présenter !

Bravo à Mounir, Alexis, Valentin, et Thomas ! Et un grand merci à tous les participants 🙂

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *