Aller au contenu

Présentation des projets 2018 : Giganson

Publié dans Arduino, et Concours 2018

Giganson est le second projet imaginé par Anne Lorho, enseignante spécialisée à l’Institut des Jeunes Aveugles. Pour ce projet, Anne est également accompagnée par l’IUT Mesures Physiques de Toulouse.

Le projet

Giganson est un petit boîtier intelligent et ergonomique qui fait chanter les objets.

Finie la nébuleuse des objets gigantesques difficiles à concevoir par des personnes non-voyantes ! Grâce à Giganson, la hauteur d’un peuplier ou celle d’un immeuble de 10 étages sera enfin plus concrète.

Le jeune enfant non-voyant ne dispose pas des outils cognitifs lui permettant de recomposer en un tout unifié les expériences tactiles liées aux objets de grande taille, il est incapable de déduire les parties inatteignables, il ne peut concevoir ce que 10 mètres signifient. Un camion demeure mystérieux en termes de dimensions, quand bien même l’enfant pourrait en faire le tour. En revanche, il traite des sons depuis toujours. Les adultes non-voyants, eux, peuvent reconstituer par la pensée des objets à partir d’un ensemble d’éléments et d’informations partielles, mais la question des dimensions demeure toujours approximative et délicate. A l’un comme à l’autre, la lecture sonore d’un objet ouvrira des perspectives en termes d’enrichissement des représentations mentales. L’enfant saura mieux ce qu’est un camion si le camion chante sa taille ! Les dimensions de la Tour Eiffel seront moins mystérieuses si Giganson les indique par un son !

Conçu pour être utilisé par des enfants comme par des adultes, Giganson mesure les dimensions de l’objet et les corrèle à des sons. Giganson fait ainsi « chanter » différemment les objets selon leur hauteur et leur largeur, indiquant à la personne non voyante ses dimensions, lui permettant de s’en faire une représentation mentale plus fiable, lui offrant la possibilité de mieux maîtriser son environnement et de se constituer un système de références et d’échelle.

Les choix techniques

Le projet est construit autour de trois éléments : un détecteur de distance (LIDAR) monté sur une platine motorisée, une carte son munie d’un DSP (Digital Signal processor) capable de traiter le son en temps réel et un microcontrôleur qui permet d’exécuter des opérations mathématiques et de contrôler les différents éléments du montage. Cette solution a été adoptée car elle permet une grande versatilité et évolutivité du projet. Une simple reprogrammation du microcontrôleur permet de changer complètement la représentation sonore.

Le LIDAR, à l’aide de la platine motorisée, scanne l’espace devant lui afin de repérer le premier objet devant lui. L’objet le plus proche sera considéré comme l’objet gigantesque. Une fois l’objet repéré, le lidar scanne de part et d’autre de l’objet afin d’en déterminer la hauteur H et la largeur L.

A ce stade deux dimensions H et L sont à représenter de manière sonore. Il a été choisi de représenter la hauteur H par la durée de jeu d’une note et la largeur L par le désaccordage de cette note. Par exemple, un objet, quelle que soit sa dimension, est toujours représenté par un do qui sera joué pendant un temps t plus ou moins long en fonction de la hauteur. Pendant que cette note est jouée, elle est aussi désaccordée pour obtenir un ré, un mi, un fa…en fonction de la largeur.

Le matériel

  • Carte arduino nano,
  • Carte son Wave Trigger,
  • 2 Servos Moteur,
  • détecteur de distance.

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *